Le talard de Lanvallay ou l’origine de son appellation.

.

Le port de Dinan-Lanvallay après 1854. Dessin d’Asselineau.

Origine de l’appellation :

Le terme talard ici utilisé est un terme maritime servant à désigner l’inclinaison ou la dépression naturelle d’une grève, ou d’un banc de sable. En général il désigne une dépression qui est causée par le retrait du sable enlevé par la vague lorsqu’elle se retire. Ainsi la vague, en mouvement permanent, creuse et forme un sillon, puis une dépression.

A la marée suivante la vague de nouveau formera un nouveau sillon, une nouvelle dépression ou un nouveau talard.

Le talard en perpétuel mouvement, en une crique par exemple, peut aussi aller dans le sens inverse lors des vagues ascensionnelles ; celles-ci forment ainsi à la longue un talus par les dépôts sédimentaires successifs qui s’y additionnent laissés qu’ils sont par chaque marée montante. Par définition des talards sont sinueux, très irréguliers, mouvants et donc toujours ont tendance à se déplacer; ils sont continuellement remodelés par les vagues et les marées…

Ainsi devant le pont en 1778, au pied du moulin au duc, il sera représenté par le dessin sur un plan d’aménagement du port de Dinan un talard herbeux en formation…un talard ou un talus en formation au milieu même de la rivière.

Le mot talard est ainsi à l’origine du mot talus. Ref : Journal d’agriculture pratique. 1874

Le talard de Lanvallay. ’Œuvre de Dagan réalisée en 1838

 Lithographie d’après un dessin de Pierre Henry jamet, Dessin réalisé pour le projet du Viaduc avant la réalisation de ce dernier. Avant 1854.

%d blogueurs aiment cette page :